ARCHIVES JURA BRÜSCHWEILER
20, RUE DU JURA
CH – 2800 DELÉMONT
31, RUE DES CONTAMINES
CH – 1206 GENEVE
Tél. : +41 (0)32 422 41 06
CONTACT
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - ArchivesJB
0

Capture d'écran du film Lumière 312

© Institut Lumière, Lyon

Ferdinand Hodler identifié dans un film de 1896

En collaboration avec l’Institut des sciences de la communication et du Digital Humanities Lab de l’Université de Bâle, les Archives Jura Brüschweiler ont contribué à l'identification de Ferdinand Hodler dans un film réalisé par François-Henri Lavanchy-Clarke, l’un des premiers concessionnaires de la maison Lumière. Réalisés le 16 mai 1896, lors de l’Exposition nationale qui se tenait à Genève, les cinq films furent l'objet de la première projection cinématographique en Suisse, dans le cadre de cette même exposition. Suite à une longue analyse et des recherches archivistiques en vue d'identifier les protagonistes de ces films, il est apparu qu'un groupe d’artistes suisses en visite au Village suisse et, parmi eux, Ferdinand Hodler, en font partie. 

Le peintre était l’un des artistes phares de l’Exposition nationale de 1896. Il avait en effet remporté le concours pour l’exécution de vingt-six panneaux décoratifs pour les entrées et la façade du Pavillon des Beaux-Arts. Un abonnement lui permettait d’accéder à l’exposition pendant toute sa durée, sa correspondance témoigne qu’il y retrouvait certains de ses amis et l’un de ses carnets de croquis comporte de nombreuses esquisses de costumes historiques qui auraient été réalisées à cette occasion.

 

Les films étudiés dans le cadre de ce projet de recherche sont :

 

Lumière 309 – Cascade

Lumière 310 – Cortège arabe

Lumière 311 – Danse

Lumière 312 – Fête au village

Lumière 313 – Rentrée à l'étable

Ferdinand Hodler apparaît dans le champ visuel de deux films, cigare et parapluie à la main. Dans celui intitulé « Fête au village », il traverse le premier plan à deux reprises, puis dans « Rentrée à l’étable », il se promène à l’arrière-plan. Sa manière de se mouvoir témoigne d’une volonté de se mettre en scène, comme le peintre aimait déjà le faire devant l’objectif des photographes ou dans ses nombreux autoportraits.

[PDF] Communiqué de presse

[PDF] Pressemitteilung

© 2019 Archives Jura Brüschweiler
Photos : Archives Jura Brüschweiler/Pierre Montavon/Floriane Serravezza